homme-


homme-

⇒HOMME-, élém. de compos.
Élém. de compos. issu du subst. homme (sens I et II) entrant dans la constr. de nombreux composés masc., souvent des hapax, désignant des êtres en partie seulement hum. (ou hum. masc.) ou désignant des hommes d'un certain type.
I. — [Le 1er élém. correspond à homme I; le 2e élém. est un subst. désignant un être non hum.]
A. — [Une créature divine ou mythique] :
homme-Christ. « Jésus-Christ ». Prière que plus tard révéla l'homme-Christ (LAMART., Chute, 1838, p. 926)
homme-Dieu. « Jésus-Christ ». L'homme-Dieu envisagé comme « réparateur de notre misère » (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 412)
homme-fée. L'homme-fée Qui revient des enfers comme en revint Orphée (HUGO, Légende, t. 3, 1877, p. 315)
B. — [Une plante] :
hommes-arbres , hapax. On dirait que ces fils de la prairie, de la forêt, sont eux-mêmes des hommes-arbres (MICHELET, Chemins Europe, 1874, p. 494)
C. — [Un animal; le subst. composé désigne un être hybride ou un homme ayant qq. ressemblance avec un animal] V. homme-grenouille et aussi :
homme-animal , hapax. Elle croyait être prise par un homme-animal qui n'était pas Michele et qu'elle adorait comme un fétiche (JOUVE, Paulina, 1925, p. 128)
homme-bœuf , hapax. Cf. BARBUSSE, Feu, 1916, p. 87
homme-cachalot. En fait de curiosités, nous sommes à la tête de l'homme-éléphant. Nous avions eu déjà l'homme-chien. Espérons qu'on nous donnera incessamment l'homme-rhinocéros, l'homme-cachalot, l'homme-girafe, l'homme-léopard, etc. Sans parler de l'homme-femme de Dumas fils (Le Journ. amusant, 16 janv. 1875, 2a-b ds QUEM. DDL t. 17)
homme-chèvre , hapax. « Satyre ». Le faune, haletant parmi ces grandes dames, Cornu, boiteux, difforme, alla droit à Vénus; L'homme-chèvre ébloui regarda ces pieds nus (HUGO, Légende, t. 2, 1859, p. 587)
homme-chien. V. supra homme-cachalot ex.
homme-éléphant. V. supra homme-cachalot ex.
homme-fourmi , hapax. Les prétendues beautés que l'homme-fourmi rêve, écrit, calcule et chante (VIGNY, Journal poète, 1843, p. 1208)
homme-girafe. V. supra homme-cachalot ex.
homme-lion, homme-tigre, homme-panthère. « Guerrier africain, revêtu d'une peau de lion (de panthère, de tigre) qui exécute ses victimes à la manière des animaux qu'il imite ». Il attendait la mort en sa qualité d'homme-tigre (GIRAUDOUX, Siegfried et le Lim., 1922, p. 42). Les hommes-panthères criminels (GIDE, Journal, 1938, p. 1299)
homme-loup. L'homme-loup de l'Égypte (MICHELET, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 38)
homme-mouche. Et Blondin, traversant le Niagara sur un fil de fer... Et l'homme-mouche qui, en 1854, faisait florès à l'ancienne Gaîté en marchant la tête en bas, sous le plafond de ce théâtre (Le Journ. amusant, 21 mai 1892, 3a ds QUEM. DDL t. 17)
homme-oiseau. Les hommes-oiseaux, dont Passerat, vers le même temps, célébrait la métamorphose (SAINTE-BEUVE, Tabl. poés. fr., 1828, p. 234)
homme-papillon , hapax. Keats fut vraiment l'homme-papillon, né pour une seule heure d'extase et plein « d'un feu deux fois distillé » (CLAUDEL, Corresp. [avec Gide], 1899-1926, p. 199)
homme-poisson. Tout de même un homme-poisson, c'est rare! (CLAUDEL, Protée, 1927, I, 3, p. 362)
homme-serpent. « Contorsionniste ». Tels étaient les enseignements d'une vieille crapule de floueur pratique et philosophe et le mousse se tordait en m'écoutant (...) en me voyant faire des grimaces et des contorsions d'homme-serpent (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 181)
II. — [Le 1er élém. correspond à homme II]
A. — [Le 2e élém. est un subst. désignant une chose]
1. [Une chose concr.]
a) [Le subst. composé désigne un homme, comparable par son aspect ou sa fonction, à l'objet en question] V. homme-orchestre, homme-sandwich et aussi :
homme-accordéon. Tiens, braille Tirette en le désignant du doigt, le célèbre homme-accordéon! À la foire on paierait pour le voir (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 50)
homme-canon. « Artiste de cirque qui se fait projeter en l'air au moyen d'un canon ». Oscar, l'homme-canon de Luna-Park (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 266)
homme-caoutchouc. « Contorsionniste ». Connaître les hommes-caoutchouc et la sinistre pension de Mrs. Oaks (MORAND, Londres, 1933, p. 317)
homme-coquille. L'homme-coquille de Granville (MICHELET, Journal, 1858, p. 429)
homme-éclair. En France ce métier [de coureur à pied professionnel] est presque inconnu; à part celles de l'Homme-éclair, de l'Homme-vapeur, etc., les exhibitions publiques de coureurs à pied ne sont pas fréquentes (G. DE SAINT-CLAIR, Sports athlétiques, 1887, 90 ds QUEM. DDL t. 17)
homme-fauteuil. « Homme de bureau ». Cf. STENDHAL, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 164.
homme-machine, homme-robot. « Homme déshumanisé, aux réactions automatisées ». L'homme-machine, cette machine-outil, immatriculée mais irresponsable (CENDRARS, Bourlinguer, 1948p. 209)
homme-marchepied. Trop ignorante pour inventer la caresse, j'usai de détours.À travers l'image d'un homme-marchepied, j'opérais la métamorphose du corps en objet (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 60)
homme-tambour. Ces hommes-tambours aussi, qui ne sont que caisses sonores, et qui déclament pour le plaisir (ALAIN, Propos, 1930, p. 914)
homme-vapeur. V. supra homme-éclair ex.
b) [Le subst. composé désigne un homme qui a la responsabilité de cette chose, qui en a la garde] :
homme-falot. On dépouilla l'homme-falot de son attribut principal, et on le renvoya au poste (ROMAINS, Copains, 1913, p. 196)
2. [Une chose abstr.; le subst. composé désigne un homme qui incarne une idée, une tendance, une occupation ou chez qui cette idée prédomine] :
homme-chiffre. L'homme-chiffre que notre escouade à la gloire de posséder (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 106)
homme-idée. Il ne faut qu'un homme, non, un prophète, un homme-idée, Abd-El-Kader qu'on lâcherait (FLAUB., Corresp., 1853, p. 356)
homme-équité. Le colonel Picquart est en prison, grâce à Brisson, l'homme-équité (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 143)
homme-humanité. V. homme ex. 13
homme-mensonge. Voilà comment on devient un homme-mensonge, en croyant être « pur » (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1175)
homme-parole. Ils ont crucifié l'homme-parole, voulu tuer Dieu (FLAUB., Corresp., 1852, p. 59)
homme-statistique. C'est rien ça encore, dit Cocon, l'homme-statistique.Rien qu'à l'État-Major du corps d'armée, il y a trente autos d'officier (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 104)
homme-verbe. C'est [Cicéron] l'homme-verbe de l'antiquité, après Platon (LAMART., Raphaël, 1849, p. 256)
B. — [Le 2e élém. désigne un être hum.]
1. [Un être hum. différent de l'homme masc. adulte] :
homme-enfant. Le nombre est infini des hommes-enfants qui croient souffrir sans mesure, et qui souffrent, en réalité, fort peu (BLOY, Journal, 1894, p. 103)
homme-femme. Le lendemain l'homme-femme aura trouvé le moyen de s'attacher à un homme, comme le volubilis jette ses vrilles là où se trouve une pioche ou un râteau (PROUST, Sodome, 1922, p. 621)
homme-fille. Aussi quel étrange spectacle que les tendresses d'une vraie fille et d'un homme-fille (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Homme-fille, 1883, p. 614)
2. [Une catégorie d'homme]
homme-ami. Mais il a compris qu'elle aimerait toujours maintenant l'autre homme-ami, mais non plus jamais lui (MARTIN DU G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 784)
hommes-chefs. Il semble qu'il y ait aujourd'hui un amoindrissement de la taille chez les hommes-chefs (BARRÈS, Cahiers, t. 8, 1910, p. 271)
hommes-ministres. La perpétuité des hommes-ministres est donc une conséquence, non forcée, mais naturelle ou nécessaire, de la perpétuité de l'homme-pouvoir (BONALD, Essai analyt., 1800, p. 168)
hommes-soldats. Les hommes-soldats. Ils naîtront casqués et blindés, imperméables aux balles et pourvus d'armes naturelles (MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p. 175)
C. — [Le 2e élém. est un adj.]
homme-mort. Dispositif d'homme-mort. « Dispositif de sécurité qui provoque l'arrêt automatique d'une machine en cas de défaillance du conducteur, l'état de celui-ci devant se manifester par des gestes volontaires, à des intervalles de temps déterminés » (SIZ. 1968)
Prononc. et Orth. : [-]. Gén. lié au 2e terme (un subst.) par un trait d'union : un homme-panthère, etc. Dans homme mort où le 2e terme est un adj., le trait d'union est inutile. Plur. : certains composés appartenant au domaine relig., notamment chrétien, ne s'emploient pas au plur. : l'Homme-Dieu, l'Homme-Verbe, etc.; dans les autres composés, les 2 termes s'accordent : des hommes-arbres, des hommes-robots, etc.; except. le 2e terme est un mot abstr. ne pouvant se comprendre qu'au sing. : des hommes-équité, ou désigne une substance : des hommes-caoutchouc (souples comme du caoutchouc). Bbg. QUEM. DDL t. 1, 2, 3, 6, 8, 11, 13, 14, 15, 16, 17, 18.

homme-
Élément utilisé dans de nombreux composés libres.
1 Avec un nom qui indique la ressemblance, le rapport d'un homme avec un autre être vivant, une chose. || Un homme-loup, loup-garou, lycanthrope.
1 Les questions de tératologie que soulève l'exhibition des hommes-chiens.
Journal de médecine et de chirurgie pratiques, 1873, in D. D. L., II, 15 (fig. en 1588, in D. D. L.)
2 On le surnomme l'homme-oiseau, l'homme-écureuil, etc.
T. Rémy, les Clowns, p. 22 (v. 1840), in D. D. L., II, 15.
3 Moitié roue et moitié cerveau
Voici l'homme-vélocipède.
Th. de Banville, Nouvelles odes funambulesques, p. 130 (1868).
Le second substantif désigne un être humain :
4 Lui, ce timide et ce faible, cet homme-enfant qu'elle croyait capable seulement de larmes et de lamentations.
Alphonse Daudet, in G. L. L. F.
5 Première apparition des hommes-femmes, descendants de ceux des habitants de Sodome qui furent épargnés par le feu du ciel.
Proust, Sodome et Gomorrhe, Pl., t. II, p. 601.
N. B. Ce composé est attesté en 1569 (in D. D. L.).
2 Avec un nom qui indique la fonction de l'homme, ou qui marque ce à quoi l'homme est identifié.
6 (…) un homme-vigie sur les machines des grands rapides.
Le Spectateur, no 23, 1911, in D. D. L., II, 15.
7 (…) Napoléon, ce génie, cet homme-nation (…)
Louis de Cormenin, Libelles politiques, t. I, p. 217 (1831), in D. D. L., II, 15.
8 Une première contre-attaque était lancée par l'homme-cible lui-même, le ministre des Affaires étrangères G. Schroeder.
l'Express, 18 oct. 1965.
3 Avec un nom qui caractérise un aspect (physique, psychique) de l'homme considéré. || Un homme-tronc.
9 L'importance qu'on (Sartre) accorde ici (dans Saint Genet) au mythe de l'homme-échec, les nombreuses adhérences par lesquelles la fable de Genet-voleur-tante-onaniste-mendiant-etc (…) tient encore à celle de Rimbaud.
Étiemble, in Nouv. N. R. F., 1953, no 2, févr., 348, in D. D. L., II, 15.
10 Sa particularité raciale se lit dans sa morphologie : la combinaison anti-G en nylon gonflable, le casque poli engagent l'homme-jet dans une peau nouvelle, où « pas même sa mère ne le reconnaîtrait ».
R. Barthes, Mythologies, p. 95.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • HOMME — «UNE CHOSE est certaine: l’homme n’est pas le plus vieux problème ni le plus constant qui se soit posé au savoir humain [...] L’homme est une invention dont l’archéologie de notre pensée montre aisément la date récente. Et peut être la fin… …   Encyclopédie Universelle

  • homme — HOMME. s. m. Animal raisonnable. En ce sens il comprend toute l espece humaine, & se dit de tous les deux sexes. La condition de l homme est bien malheureuse. l homme est sujet à beaucoup d infirmitez. tous les hommes sont sujets à la mort. tous… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • homme — Homme, m. penac. Signifiant en general tout homme, Homo. Il se prend en special pour vassal terme correlatif de cet autre seigneur Feodal: ainsi dit on que le seigneur Feodal par faute d homme peut mettre en sa main le fief mouvant de luy, c est… …   Thresor de la langue françoyse

  • Homme [1] — Homme (fr., spr. Omm), Mensch; H. d affaires (spr. Omm daffähr), Geschäftsverwalter, Hausverwalter, Haushofmeister; H. de lettres (spr. Omm d letter), Gelehrter; H. de qualite, (spr Omm d galiteh), Mann vom Stande; H. d esprit (spr. Omm desprih) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Homme [2] — Homme, Nebenfluß der Lesse in der belgischen Provinz Luxenburg …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Homme — (franz., spr. omm ), Mensch, Mann; h. d affaires, Geschäftsführer, Haushofmeister, früher soviel wie Finanzbeamter; b. d Etat, Staatsmann; h. de lettres, Literat; h. de qualité, Standesperson …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Homme — (frz., spr. omm), Mensch, Mann; H. d affaires (spr. daffähr), Geschäftsführer, Haushofmeister; H. de lettres (spr. lettr.), Literat; H. d esprit (spr. rih), Mann von Geist; H. de qualité (spr. ka ), Mann von Stande …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Homme — (frz. omm), Mensch, Mann …   Herders Conversations-Lexikon

  • HOMME — s. m. Animal raisonnable, être formé d un corps et d une âme. Dans ce sens, il se dit en parlant De l un et de l autre sexe, et on l emploie souvent au singulier pour désigner L espèce humaine en général. Dieu créa l homme à son image. Le corps… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HOMME — n. m. Animal raisonnable, être formé d’un corps et d’une âme. Dans ce sens, il se dit en parlant de l’un et de l’autre sexe, et on l’emploie souvent au singulier pour désigner l’Espèce humaine en général. Dieu créa l’homme à son image. Le corps… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)